marine-jean-marie-le-pen- Reuters-2

«  Marine » cherche-t-elle à tuer « Le Pen » ?

Publié le lundi - 18 mai 2015

Le psychodrame auquel les Français ont assisté dans la semaine du 6 au 10 avril 2015, marque un tournant dans l’histoire du Front National. Il s’agit peut-être de la phase finale de la « dédiabolisation » du Front National entamé par Marine Le Pen. Cette étape décisive pour Marine Le Pen fait suite aux propos de son père, Jean-Marie Le Pen chez Jean-Jacques Bourdin le 2 avril 2015 (1). Le président d’honneur du Front National avait réaffirmé ses propos sur le « point de détail » que constitueraient selon lui les chambres à gaz durant la Seconde guerre mondiale. Il a également reconnu la présence de sympathisants pétainistes au sein du FN. Après une séance  d’affrontements sur Twitter (2), la majorité des cadres Front National a pris ses distances avec Jean-Marie Le Pen.

Capture d’écran 2015-04-19 à 20.06.42 Capture d’écran 2015-04-19 à 20.06.54

Le 7 avril, Jean-Marie Le Pen récidive dans une interview au journal d’extrême droite  « Rivarol » en estimant qu’il a été trahi par les siens et que « nous sommes gouvernés par les émigrés à tous les niveaux. »

Jeudi 9 avril, au 20h de TF1, Marine Le Pen appelle « Jean-Marie Le Pen » à se retirer de la vie politique. La présidente du Front National prend grand soin de nommer le président d’honneur par son nom et prénom sans jamais parler de son père. Une certaine forme de distance est instaurée par un discours protocolaire.

La construction d’une image de femme d’Etat par une décision « difficile » 

« Les hommes oublient plus facilement la mort de leur père que la perte de leur patrimoine. » Nicolas Machiavel Le Prince, 1532

Cette lutte interne au sein du Front National s’inscrit dans une normalisation du parti, au même titre que les affrontements au sein de l’UMP et du PS, entre dirigeants, avec la particularité que cet affrontement a lieu au sein d’une même famille.

Selon un sondage du 9 et 10 avril (3), 65 % des Français estimeraient que l’exclusion de Jean-Marie Le Pen ne changerait rien à l’image du FN. Quant aux militants du Front National, 56 % (4) d’entre eux, estiment que cela améliorerait l’image du parti.

La stratégie de communication de Marine Le Pen fut de mobiliser tous les cadres du parti autour d’éléments de langage comme : « ce ne sont pas les valeurs du rassemblement Bleu Marine, ni du Front National » ; « par ces propos Jean-Marie Le Pen s’exclut de fait », « la rupture politique est totale et définitive » ; « les propos de Jean-Marie Le Pen sont éloignés de la ligne du parti et de Marine Le Pen » (5).

Pour l’actuelle présidente du FN, c’est véritablement au nom de l’intérêt général de la France et du parti qu’une condamnation unanime du président d’honneur est alors apparue. Marine Le Pen elle-même est alors montrée par les cadres du parti (6), comme une femme d’État capable de dépasser ses querelles pour l’intérêt général, c’est l’incarnation de l’action par le devoir. La stratégie de communication s’oriente donc vers une légitimation du statut de chef et de femme d’État (7) pour Marine Le Pen, par sa capacité à trancher des décisions difficiles, touchant aussi des aspects personnels.

Marine Le Pen se retrouve à commettre un parricide politique, sur celui qu’elle nommait « l’homme de sa vie  » (8). Cette situation vient aussi illustrer la différence profonde de stratégie de Jean-Marie Le Pen et de Marine Le Pen. En effet, Jean-Marie Le Pen a toujours cherché à être un opposant, un tribun, avec un parti hors « système », alors que Marine Le Pen cherche véritablement à prendre le pouvoir.

Le parricide politique, dernière étape d’une stratégie de dédiabolisation 

« Passé un certain âge, la mort de nos proches est la seule manière dont nous prenons agréablement conscience de notre existence. » Marcel Proust, Le Temps retrouvé, 1927

La volonté de conquête de Marine Le Pen s’illustre dans cette scission de positionnement. De plus, cet épisode vient humaniser le parti, racontant ainsi l’histoire d’une femme s’opposant à son père pour l’intérêt général. Se voyant telle Antigone, prête à mourir pour son idéal, Marine Le Pen tente de tuer son père pour l’intérêt du parti, ainsi que dans l’intérêt propre du legs de son père.

Mais il s’agit véritablement d’une communication de crise permettant l’opportunité de se  « débarrasser » de Jean-Marie Le Pen. En effet, il n’y a pas de véritable nouveauté dans les propos, l’attitude et la provocation affichés par Jean Marie Le Pen dans cet épisode. Ce dernier n’en est pas à son coup d’essai, depuis 1987, il multiplie les propos racistes, xénophobes antisémites, ce qui lui a valu de nombreuses condamnations (9).

Ce désir de voir Jean-Marie Le Pen quitter le Front National n’est pas nouveau, en juin 2014, un sondage IFOP (10) montrait que le président d’honneur du Front National était un « handicap » pour le parti, notamment avec 58 % des sympathisants du FN qui souhaitaient le voir quitter ses fonctions.

Certains considèrent que cette opération est instrumentalisée pour faire le jeu de Marine Le Pen. Pour le Premier ministre, Manuel Valls, « tout ça fait l’affaire de Madame Le Pen » (11) .

Mais la suspicion d’instrumentalisation ne s’arrête pas là, en effet les équipes du Petit journal (12) ont réussi à intercepter un message de Bruno Gollnisch adressé à Florian Philippot. Ce message sous-entend de la part de Bruno Gollnisch, soutien fidèle de Jean-Marie Le Pen, que les proches de Marine Le Pen auraient instrumentalisé cette opposition entre Marine Le Pen et son père.

Capture d’écran 2015-04-19 à 20.11.31

Le Petit Journal du 16/04 : Florian, il faut vraiment que nous nous parlions tous les deux, sinon les dynamiques en présence vont conduire à un affrontement beaucoup plus nuisible que l’on ne l’imagine. À moins que ce soit le but recherché ? Bien à toi.  Bruno. (capture d’écran canalplus.fr)

Une semaine après les tensions familiales, Jean-Marie Le Pen a renoncé à sa candidature aux régionales et a été hospitalisé suite à un malaise, illustrant symboliquement une page qui se tourne. Mais il n’est pas sûr que Jean-Marie Le Pen sorte de la vie politique de cette manière, conservant ainsi une capacité de nuisance importante, il serait surprenant de voir un tel personnage sortir de scène en silence.

Quant à sa ligne politique, Marion Maréchal Le Pen incarne ce renouveau au sein du parti, adoptant des positions aussi radicales que son grand-père avec un « packaging » plus attractif. Marion Maréchal Le Pen apparaît aujourd’hui comme un « produit d’appel du Front National »,  permettant aussi de conserver une tranche plus dure, du parti.

L’opportunité de se séparer de Jean-Marie Le Pen, a été attendue pour beaucoup, comme l’étape ultime de la normalisation du parti. Il apparaît cependant assez singulier que dans un parti prônant les valeurs familiales et le respect de l’ordre, un tel conflit se médiatise. L’histoire de Jean-Marie Le Pen, entre la trahison de sa femme et l’abandon politique de sa fille est aussi révélatrice de la violence intrinsèque, tant politique que familiale, du parti. Une violence qui fera partie intégrante de l’héritage qu’a reçu Marine Le Pen.

La présidente du Front national au Gala du Time Magazine, le 21 avril 2015, à New York. (Photo Timothy A. Clary. AFP)

 Le 21 avril 2015,  Marine Le Pen s’est présentée au gala du Time Magazine à New York (13), notamment au côté de Kim Kardashian et Kanye West. Illustrant ainsi sa nouvelle stratégie de normalisation du parti, quitte à déstabiliser ses militants, comme si ayant perdu la reconnaissance de son père, elle en chercherait une, dans « le système » contre lequel elle s’est construite. Une stratégie qui semble être celle de Florian Philipot, qui justifiat la présence de la présidente du FN comme « représentant avec éclat le temps d’une soirée la France aux Etats-Unis ».

Capture d’écran 2015-05-04 à 21.58.26

Cette crise au Front National révèle ainsi l’opposition entre différentes stratégies, avec d’un côté celle de Marine Le Pen conseillée par Florian Philippot et de l’autre Jean-Marie Le Pen avec quelques rares soutiens comme celui de Bruno Gollnisch. Grande ironie pour un « gaulliste » de prendre place dans la direction d’un parti qui a tant combattu le Général de Gaules.

Le 4 mai, le bureau politique du FN a suspendu Jean Marie Le Pen de son statut d’adhérent (14). Ce phénomène historique s’inscrit véritablement dans un déchirement au sein du Front National. C’est la première fois que le fondateur d’un parti politique est exclu de son propre mouvement. Jean Marie Le Pen va alors marquer la rupture par la répudiation (15) de sa fille, qui se trouve dans une crise politique et un drame familial.

Cet épisode du Front National et majeur pour la construction de son image en vue des élections présidentielles de 2017. Le parti joue une carte importante qui peut  lui permettre d’enfin accéder à une forme de normalisation, lui permettant d’espérer une victoire. Mais cela révèle davantage une certaine fragilité, si bien montré que le parti est en réalité divisé. Événements auxquelles se rajoutent les événements du 1er mai 2015, avec l’agression deux journalistes par Bruno Gollnisch (16).

Le parti fait donc face à ses « vieux démons », montrant ainsi son véritable visage, celui de la violence et « la violence, sous quelque forme qu’elle se manifeste, est un échec. » Jean-Paul Sartre 1947 – Situations II.

Sébastien VALERE

Crédits Photos :

Marine Le Pen et Jean Marie Le Pen – Congrès du FN, Lyon Novembre 2014 – Reuters

Marine Le Pen sur le tapis rouge de la cérémonie du  TIME100 – 21 avril 2015 – AFP

(1) http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/jean-marie-le-pen-face-a-jean-jacques-bourdin-en-direct-487075.html

(2) http://www.huffingtonpost.fr/2015/04/02/jean-marie-le-pen-gilbert-collard-twitter_n_6993608.html

(3) Sondage ODOXA 9 et 10 avril 2015 pour i-tele et le parisien auprès de 1007 personnes : L’impact d’une exclusion de Jean-Marie Le Pen sur l’image du Front National. http://www.odoxa.fr/la-guerre-au-front-national/

(4) idib

(5) http://www.bfmtv.com/politique/les-cadres-du-fn-condamnent-les-propos-de-jean-marie-le-penbr-875361.html

(6) http://videos.tf1.fr/infos/2015/marine-le-pen-montre-qu-elle-a-des-qualites-de-femme-d-etat-par-sa-8591835.html

(7) http://videos.tf1.fr/infos/2015/florian-philippot-marine-le-pen-a-vraiment-pris-l-habit-de-la-femme-8592293.html

(8) http://www.francetvinfo.fr/politique/front-national/derapage-de-jean-marie-le-pen/crise-au-fn-l-histoire-d-une-saga-familiale-assure-serge-moati_873721.html

(9) http://www.metronews.fr/info/jean-marie-le-pen-petain-patrick-bruel-roms-chambres-a-gaz-les-pires-derapages/mnjn!1VdenOMHmUVZU/

(10) http://www.leparisien.fr/politique/sondages-jean-marie-le-pen-apparait-comme-un-handicap-pour-le-fn-14-06-2014-3922705.php

(11) http://www.franceinfo.fr/actu/politique/article/brouille-familiale-au-fn-une-operation-de-reabilitation-pour-manuel-valls-666207

(12) http://www.canalplus.fr/c-emissions/c-le-petit-journal/pid6515-le-petit-journal.html?vid=1249589#

(13) http://lelab.europe1.fr/marine-le-pen-au-gala-du-time-a-new-york-ce-soir-la-france-des-oublies-nest-pas-oubliee-914514

(14) http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2015/05/04/25001-20150504ARTFIG00367-jean-marie-le-pen-est-suspendu-du-front-national-jusqu-au-vote-des-adherents.php

(15) https://www.dailymotion.com/video/x2p3clq_exclusif-jean-marie-le-pen-je-repudie-ma-fille_news?start=13

(16) http://www.bfmtv.com/societe/defile-du-fn-quand-bruno-gollnisch-agresse-des-journalistes-de-canal-+-882713.html