Archives pour la catégorie Chroniques politiques

Les élections législatives aux Pays-Bas: un scrutin plein de surprises

Par Camille Louradour & Amelie Tee Haler | lundi 20 mars 2017
"Le 15 sera le moment du changement",vraiment ?

« Le 15 sera le moment du changement »,vraiment ?

Les derniers mois ont été plein de surprises électorales. Les élections législatives qui ont eu lieu aux Pays-Bas le 15 mars 2017 n’ont pas manqué à l’appel. Toutes les caméras de l’Europe étaient pourtant braquées sur ce pays, dont le scrutin avait valeur de test. Après le Brexit, le référendum en Italie, une nette avance de Geert Wilders comme cela était annoncé par les sondages aurait signifié un nouveau coup dur pour l’Union Européenne. Toutefois, le parti du leader d’extrême-droite obtient un score loin de ses attentes. Avec 19 sièges, il augmente certes de 5 sièges son score des précédentes élections, mais reste loin derrière le VVD du Premier ministre Mark Rutte. Dans cet article nous essayerons de comprendre ce qui a mené à ce résultat inattendu. Lire la suite

TOC-TOC, LA POLITIQUE FRAPPE A VOTRE PORTE. Le porte-à-porte: de la théorie à la pratique électorale

Par Fatimata BA, Agathe BIDET, Auriane CALAMBE, Irma DA, Augustin MICHAELY et Baptiste ZAMARON | jeudi 2 mars 2017

b_1_q_0_p_0Le porte-à-porte, nouvel étendard de celles et ceux qui souhaitent faire de la politique autrement ? « Nouveauté », « révolution », « incontournable », les adjectifs faisant l’éloge du porte-à-porte sont de plus en plus nombreux dans la presse et dans les communiqués produits par les politiques. Bien qu’il s’agisse d’une opération de terrain ancienne, elle réapparaît sur le devant de la scène du militantisme politique grâce à l’utilisation d’outils numériques. Cette « nouvelle ère numérique » soulève un questionnement sur une potentielle refonte des techniques et des usages du porte-à-porte. L’ouvrage Porte-à-porte : reconquérir la démocratie sur le terrain se présente comme un plaidoyer pour cette technique. En effet, les trois auteurs – Guillaume Liegey, Arthur Muller et Vincent Pons – font état de l’efficacité et des avantages du porte-à-porte dans une campagne électorale. Ancré dans l’actualité électorale, l’ouvrage des trois auteurs connait un regain d’intérêt, en partie dû à la Grande Marche d’Emmanuel Macron. Lire la suite

« Polirudesse » et attaques courtoises : les faux semblants de la politesse en politique

Par Kheira BABIN, Kevin BILE ACKA, Laure BOTELLA, Alizé ETCHEGORRY, Marine KERIJAOUEN, Léa LEFEVRE | vendredi 24 février 2017
Compte-rendu du numéro 40 de la Revue Semen « Politesse et violence verbale détournée »

Compte-rendu du numéro 40 de la Revue Semen « Politesse et violence verbale détournée »

Dans le dossier thématique « Politesse et violence verbale détournée », publié en novembre 2015, la revue Semen propose d’interroger les rapports entre la politesse, l’impolitesse et la violence verbale tels qu’ils ressortent aujourd’hui de certaines pratiques médiatiques, journalistiques ou institutionnelles. S’opposant à l’idée préconçue selon laquelle politesse et violence verbale seraient antinomiques, le dossier propose de revenir sur la relation ambiguë qu’entretiennent les deux notions dans le champ du débat et du discours politique. Pour ce qui est de l’état de l’art, la spécificité de cette approche par rapport aux autres études en la matière repose sur l’attention portée à la violence verbale détournée. En effet, la plupart des auteurs ont mené des recherches sur la violence verbale ou sur la politesse. Ici c’est donc l’aspect détourné de la violence verbale, masquée sous les apparences de la politesse ou autorisée par elle, qui fait la spécificité de l’étude. Cette violence détournée est interprétable en fonction du contexte et en l’espèce, les auteurs s’intéressent au contexte politique et au contexte médiatique. Lire la suite

Entre conviction et calcul : la transgression en politique

Par Megane Tafforeau, Alexandre Gavard, Agathe Bonamour, Thomas Jaquemet | jeudi 26 janvier 2017

Coordination éditoriale de Marie Aynié, Frédéric FogacciCompte rendu de la revue Parlement[s], n°23, Transgresser en politique

Coordonné par Marie Aynié et Frédéric Fogacci, tous deux historiens du politique, et respectivement secrétaire générale du Comité d’histoire de la ville de Paris et directeur du service des études et de la recherche de la Fondation Charles de Gaulle, ce numéro de la revue Parlement[s], revue d’histoire politique propose de s’intéresser à la « transgression et la figure du transgresseur en politique au XIXe et XXe siècle”. La revue affiche une volonté de promouvoir la recherche sur la vie politique française ou internationale, et de couvrir les divers domaines de l’histoire politique en général.   Lire la suite

Une ambition intime : une forme de storytelling provoqué

Par Auriane Calambe | mardi 29 novembre 2016

Le 9 octobre 2016, puis le 6 novembre 2016, un dimanche soir, on découvrit une nouvelle émission d’infotainment, à mi-chemin entre le politique et le divertissement, présentée par Karine Le Marchand : Une ambition intime. Celle-ci a d’ailleurs rassemblé lors du premier rendez-vous un peu plus de 3 millions de spectateurs contre 2,7 millions pour le second[1]; soit une légère baisse mais avec une audience restant élevée pour un dimanche soir. Une émission politique ? Oui, avec comme invitées des personnalités politiques prétendant à la présidence de la République pour 2017, mais dans laquelle on parle de politique d’une façon indirecte. Le but de cette émission est en réalité de montrer chacun de ces candidats dans leur intimité, les découvrir sous un aspect personnel, voire d’améliorer l’image qu’ils renvoyaient auparavant.

story Lire la suite

La stratégie numérique, le cœur d’une campagne électorale

Par Les enseignants | dimanche 17 avril 2016
OVFjSm2q

Source : Numérama, 9 février 2016

Mercredi 9 mars, à 11h00, en cours de Communication politique numérique en Europe, nous accueillions une jeune stratège numérique de 28 ans, Eve Zuckerman. Diplômée de l’Université de Chicago, elle est actuellement en charge de la stratégie numérique pour Alain Juppé. Auparavant, cette Franco-américaine a travaillé avec les équipes de campagne de Barack Obama en 2012 et contribué à la réélection du Maire de Chicago, Emmanuel Rahm. En arrivant en France, elle était consultante à son propre compte et travaillait pour le député les Républicains, Frédéric Lefebvre. Par la suite, elle fit le choix de s’engager pour Alain Juppé, candidat à la primaire de la Droite de 2016 ainsi qu’à l’élection présidentielle de 2017. C’est par conviction avant tout qu’elle opta pour ce choix, il s’agit d’un « engagement militant » comme elle le souligne.

Par Auriane Calambe Lire la suite