Projet tutoré : La liberté de l’Esprit…

Publié le vendredi - 9 septembre 2016

Nous étions six à avoir eu l’opportunité de travailler sur la communication digitale du prix Sakharov 2016 avec le bureau parisien du Parlement Européen. Le but de la mission était d’une part, de proposer une stratégie à mettre en place sur Facebook et sur Twitter, mais aussi de produire du contenu adapté à l’usage de ces réseaux et à destination d’un public jeune. L’enjeu était donc de susciter l’intérêt des jeunes pour une institution à laquelle ils portent en général peu d’attention.

prixsakharov-421

L’une de nos réalisations

Afin de répondre au mieux aux objectifs, nous avons d’abord effectué une analyse contextuelle des campagnes précédentes. Avec cette première étape nous avons déterminé les pratiques à perpétuer mais aussi les points à améliorer pour la campagne 2016. Ensuite grâce à un benchmark sur d’autres prix qui récompensent également les droits de l’Homme, nous avons pu en tirer des pratiques à exploiter.

Pour ce faire, il nous a fallu rester ouverts sur les différentes possibilités qu’offre le web. La communication digitale évolue quotidiennement, c’est pourquoi la veille constituait une part importante du travail. De plus nous avions à notre disposition les documents (textes, image et vidéos) nécessaires à la création de contenu grâce à un commanditaire attentif à nos besoins.

Ensuite, lorsque la stratégie fut déterminée nous avons pu répartir les différentes tâches. Le partage s’est fait en fonction des compétences de chacun. Nous avions un groupe consacré à la création d’infographies et affiches, un second pour la réalisation de vidéos courtes et un dernier groupe chargé de l’écriture du dossier final ainsi que de la note de synthèse. Chacun des groupes avait également à sa charge de rédiger les annexes nécessaires. Et les correspondances avec le commanditaire et le tuteur se faisaient à tour de rôle. Ainsi l’organisation était un facteur déterminant pour la réussite de ce projet qui devait se réaliser en l’espace d’un mois.

reseausakharov

Une fois les groupes en marche, il nous était indispensable de nous référer à la charte graphique du Parlement Européen tout au long de nos travaux. Nos productions se devaient de suivre la logique de communication du Parlement Européen pour que la stratégie soit efficiente. En effet, l’élément déterminant était de suivre la ligne de conduite établie par le Parlement Européen tout en renouvelant la manière de présenter et faire connaître le Prix Sakharov. Le Parlement Européen déploie une communication très réglementée qui tend progressivement à s’adapter aux codes des réseaux sociaux. Le plus difficile était donc de canaliser les idées et la créativité que nous inspirait le thème des Droits de l’Homme et de la liberté de l’esprit.

Enfin, le projet tutoré fut dans l’ensemble un exercice riche en apprentissage technique, théorique et en gestion de projet. Ce projet était également l’occasion de développer notre sens critique. Il nous a permis d’appliquer les connaissances assimilées tout au long de l’année.

Fatimata BA