Participation de la salle 421 aux L de la nuit

Publié le mercredi - 11 mai 2016

En cette première année de master « Communication politique et publique en France et en Europe » à l’UPEC, nous avons eu l’occasion de débuter les ateliers d’écriture politique. Débattre au sujet de la politique est une de nos activités favorites mais apprendre à rédiger des discours a été un véritable exercice. Des plumes se sont révélées, des dons d’orateurs se sont dévoilés, et les imaginaires ont su s’exprimer. Des appels aux discours de réconciliation en passant par les discours de vœux, de mandats fictifs en mandats réels, l’ensemble de la promotion a pu s’exercer à l’écriture politique. Dans le cadre de cet atelier, Claire Oger, notre professeure, nous a encouragés à participer à un événement organisé par l’UPEC depuis 4 ans : les L de la nuit.

Remise des prix des "L de la nuit" (UPEC, Créteil, 14 avril 2016)

Remise des prix des « L de la nuit » aux étudiant.e.s du Master Communication politique et publique en France et en Europe (UPEC, Créteil, 14 avril 2016)

Notre participation a consisté en la sélection de quatre discours de vœux rédigés pour le cours. Les productions choisies par l’ensemble de la promotion ont été celles d’Augustin Michaëly, Pierre Giambelluca, Jade François et Emeric Fiari. Afin de les déclamer le jour J, nous avons également sélectionnés quatre orateurs : Ian Vidal, Auriane Calambe, Emeric Fiari et Jade François. Enfin deux d’entre nous se sont portés volontaires (Marine Kerijaouen et Léo Cogos) pour animer la scène lors de notre passage. L’ensemble de la promotion a su s’accorder sur deux principes : la sélection de discours écrits à la fois pour des élus locaux et nationaux afin de montrer l’ampleur de la diversité du genre et nous avons pris soin de respecter la parité lors du choix de nos orateurs. Les étudiants de licence du parcours RPCM (rédaction professionnelle et communication multimédia) ont constitué un jury de quatre membres pour départager les prestations de nos orateurs et les qualités des textes présentés.

Nos représentants ont donc pris place sur l’estrade le 14 avril dernier aux alentours de 21h30 pour clôturer la quatrième édition des L de la nuit. Nos présentateurs et nos orateurs ont su conquérir un public, qui, bien que moins nombreux en cette fin de soirée,a su se montrer réceptif et attentif. Quatre prix ont été remis par les étudiants de licence : le prix du meilleur orateur a été attribué à Auriane Calambe pour sa lecture du discours présumé d’Anne Hidalgo, maire de Paris écrit par Pierre Giambelluca ; le prix de la conviction a été attribué à Ian Vidal pour sa lecture du discours (supposé lui aussi) de Gérard Collomb, maire de Lyon, écrit par Augustin Michaely, le prix de la langue de bois a été attribué à Emeric Fiari pour la lecture et l’écriture d’un discours de vœux attribué à François Hollande, président de la République, enfin, le prix de la distraction a été décerné à Jade François pour la lecture et l’écriture du discours de Christiane Taubira, qu’elle a imaginée élue présidente de la République en 2017. Cet ensemble a été complété par le prix du public, décerné à l’applaudimètre et remporté par Jade François.

Cette soirée des L de la nuit s’est clôturée par une initiation à la lexicométrie réalisée par Sandy Emonot, qui était venue en cours, plus tôt dans le semestre,afin de nous présenter son étude concernant nos discours. Son analyse a permis d’établir un constat en comparant nos productions avec un corpus de discours de vœux variés : la tendance est à reprendre des schémas classiques (bilan, état et propositions), avec une tendance à la dramatisation (accentuée par la période actuelle).

Nous remercions Claire Oger pour son accompagnement pédagogique et chaleureux tout au long de la préparation de cet événement. Nous remercions également Sandy Emonot pour l’attention qu’elle a porté à nos discours et de nous avoir transmis les conclusions intéressantes auxquelles nos textes lui avaient permis d’arriver. Enfin, merci à tous les représentants de la salle 421 qui, sur un exercice imposé au départ, ont su être actifs et enthousiastes, dans la participation comme dans le soutien aux orateurs, s’investissant pleinement dans cette soirée, belle vitrine pour notre master.