Forum professionnel des métiers : La salle 421 accueille le futur des étudiants

Publié le samedi - 1 juin 2013

Le vendredi 12 avril s’est tenu le 2ème Forum professionnel des métiers de la communication politique et publique à l’Université Paris-Est Créteil (UPEC). L’occasion pour les étudiants du Master de Communication Politique et Publique en France et en Europe de rencontrer des professionnels dans les locaux du département, d’échanger avec eux sur leurs expériences, leurs perceptions du métier et sur les compétences requises pour être un bon communicant.

Au cours de cette journée,  étudiants et professionnels ont pu échanger, dialoguer et s’entretenir sur divers sujets : les stages, les entretiens, la spécificité de leur travail, l’avenir du métier de communicant, etc. Cette rencontre a donc permis de nous préparer à l’étape de recherche d’emploi mais aussi de nous faire prendre conscience de la diversité des métiers et des parcours professionnels possibles, dans leur domaine.

JF Martins & étudiants,forum pro 2013

Une journée pas comme les autres pour les étudiants

La première partie de la journée était dédiée à la gestion de la situation des entretiens d’embauche avec l’intervention de Caroline PARENT, chargée d’orientation et d’insertion professionnelle à l’UPEC, qui a donné des conseils et des informations concernant la présentation du CV et de la lettre de motivation ainsi que sur le déroulement des entretiens d’embauche. Les étudiants on ainsi pu apprendre à gérer un entretien d’embauche de A à Z, en n’oubliant pas la préparation qu’il est nécessaire d’avoir avant de se présenter à l’entretien (se documenter sur la structure) mais aussi de préparer en amont les réponses à certaines questions posées par l’employeur telles que «  quels sont vos sont vos loisirs», « pourquoi postulez-vous chez nous ? ».

Suite à cette présentation et aux quelques conseils qui ont été donnés, les étudiants ont pu se confronter à la réalité en participant à des simulations d’entretiens d’embauche afin d’être mieux préparés pour aborder la vie professionnelle. L’espace d’un instant, ils ont dû imaginer, par exemple, qu’ils candidataient pour le poste de chargé de communication de la Mairie du XXIème arrondissement de Paris.  Ces simulations d’entretien ont été réalisées par différents professionnels: Stéphanie LE GAGNE, chef de projets en communication événementielle au Ministère de la santé et des affaires sociales ; Anne LIM, conseillère d’orientation-psychologue, et Caroline PARENT, chargée d’orientation et d’insertion professionnelle, toutes deux du SCUIO-BAIP de l’UPEC.

La journée s’est poursuivie par la rencontre informelle entre étudiants et professionnels de la communication, dont beaucoup étaient des anciens du Master communication politique et publique en France et en Europe de l’UPEC. Au cours de ces rencontres les professionnels et anciens du master ont présenté leurs activités. Après quoi les étudiants ont pu leur poser des questions, afin de mieux appréhender les différentes perspectives d’avenir qui leurs sont offertes. Ils ont pu les interroger plus précisément sur certains aspects de leur travail mais également sur leur parcours : « comment en êtes-vous arrivé là ? ». Cette question revient souvent dans la bouche des étudiants,  et sous-entend une autre :« est-ce que j’y parviendrai aussi ? ».

Les anciens étudiants et professionnels participant à cet événement travaillaient dans différentes branches de la communication telles que les associations et ONG (La Ligue contre le cancer, La Résidence Sociale), les agences (Adverbia, La Netscouade, Big Youth), les institutions publiques et collectivités territoriales (Ville de Maurepas, Mairie du XXème arrondissement) et entreprises et établissement publics (Opievoy, GrDF). Des collaborateurs d’élus étaient aussi présents (assistant parlementaire, chef de cabinet adjoint), ainsi que des représentants des partis politiques et syndicats.

À travers ces rencontres les étudiants ont pu se faire une idée de ce qu’allait être leur avenir professionnel et le chemin qu’il leur reste à parcourir. Ces échanges, discussions avec les professionnels de la communication ont permis aux étudiants de s’informer davantage, d’affiner leur choix, concernant leur avenir professionnel mais également d’obtenir des conseils et de rencontrer des acteurs du secteur, leur permettant ainsi, de créer, petit à petit, leur réseau professionnel.  Les anciens de l’UPEC ont pu également conforter les étudiants dans le choix de leur master qui est largement reconnu dans le secteur de la communication politique et publique.

L’importance d’effectuer des stages 

Tous, quelque soit leur métier dans le secteur de la communication, ont insisté auprès des étudiants sur l’importance d’effectuer des stages, afin d’acquérir diverses expériences professionnelles avant de se lancer sur le marché du travail. En effet les professionnels sont formels : les stages sont toujours une porte d’entrée vers un emploi. Il y a bien sûr les stages obligatoires imposés par la formation universitaire, mais il ne faut pas se priver d’en faire davantage, durant les vacances scolaires par exemple. Il faut compter généralement sur trois à six mois pour réaliser un stage en communication politique ou publique, que ce soit au sein d’une institution publique, une collectivité territoriale, en agence ou auprès de collaborateurs d’élus. Mais les professionnels ont aussi conseillé aux étudiants de réaliser des stages d’observation de deux à trois semaines. Cela permet aux étudiants de découvrir plus en profondeur un métier et sa pratique, tout en aidant l’étudiant à mettre en valeur sa motivation et son envie d’apprendre lors de la candidature à un prochain stage ou plus tard lorsqu’il sera sur le marché du travail.

Les réseaux sociaux et les communicants

À l’heure du web 2.0, le travail de communicant est en perpétuelle évolution. Ainsi le communicant doit absolument maîtriser l’usage d’Internet et plus particulièrement des réseaux sociaux. Les réseaux sociaux présentent de nouvelles manières d’envisager les relations entre les institutions, les entreprises, les syndicats et leurs publics. En tant qu’ancienne étudiante du master communication politique et publique, Camille ROUX-GRAVE a conseillé aux étudiants d’être actifs sur le réseau social Twitter, de suivre des professionnels de la communication, les personnes dites influentes dans le secteur. Twitter se pose comme étant un réel atout si on le maîtrise bien. En effet un futur employeur sera curieux de savoir ce que l’on « twitte » ou qui on « follow ». Cela permet également de rentrer en contact avec des acteurs qui sans le réseau social, seraient restés inaccessibles aux étudiants. Ainsi Twitter apparaît comme étant un outil « coup de chance », si on l’utilise de manière intelligente et professionnelle.

Ainsi, suite à cette deuxième rencontre, les étudiants ont pu prendre conscience que les débouchés offerts pas ce Master sont nombreux et divers et qu’ils ne cessent d’évoluer. De plus les professionnels n’ont eu de cesse de valoriser la formation suivie par les futurs jeunes diplômés, qui répond aux attentes des employeurs. Ils leur ont cependant rappelé qu’il ne faut pas oublier de se différencier afin de mettre toutes les chances de son côté

Les étudiants du Master de communication politique et publique en France et en Europe font partie de la relève dans le secteur de la communication mais c’est à eux de se donner les plus grandes possibilités de succès pour y parvenir.