Ils sont fous ces Finnois : récit d'une élection présidentielle à la mode Finlandaise – 2nd tour
10 avril 2012
Que la campagne officielle commence dans les règles de l’art !
12 avril 2012

Ils sont fous ces Finnois : récit d'une élection présidentielle à la mode Finlandaise – 1er tour

Les médias français en ont peu parlé et pourtant, les élections présidentielles finlandaises se sont déroulées le dimanche 22 janvier. Tous les 6 ans, les Finlandais sont appelés aux urnes pour élire leur chef de gouvernement. Tout comme en France, ce dernier est élu au suffrage universel direct. Après deux mandats consécutifs de 2000 à 2006 puis de 2006 à aujourd’hui, la Présidente Tarja Halonen, du parti Social-Démocrate, a cédé sa place puisque la loi finlandaise précise que le mandat présidentiel ne peut être renouvelé plus d’une fois. 
Avant de dévoiler les résultats du premier tour, penchons nous d’abord sur quelques petits détails marquants de la campagne présidentielle finlandaise.
 
Les débats et les prestations télévisées…
En préalable du débat final entre les 8 candidats, chaque candidat a le droit à une interview individuelle, en face à face avec un journaliste, le soir, à une heure de grande écoute.
Puis, lors du débat final, également diffusé sur une chaîne publique le soir en prime time, les 8 candidats débattent sur les grands thèmes de la campagne. Pendant ce débat et en fonction des questions, deux candidats sont invités à débattre en face à face, au centre du plateau, sur une question donnée. À la fin de l’échange s’affiche sur un écran la position (positive ou négative) de chacun sur la question.
Dans ce débat, ce qui paraîtra le plus étonnant pour un Français, c’est que les candidats qui souhaitent intervenir lèvent la main et ce sont les journalistes qui les autorisent à intervenir ou non. On remarque donc une inversion médiatique. En France, là où les candidats font la loi sur les plateaux et où les journalistes arbitrent le débat, une telle situation est inenvisageable. Et pourtant cette manière de faire – bien que ne permettant pas la réaction réellement « à chaud » puisque le candidat doit attendre son tour pour parler – permet de cadrer le débat de façon claire, car il ici impossible aux différents intervenants de se couper la parole. Ce mode de débat est à mon sens bien plus facile à suivre pour un téléspectateur qui n’a pas à essayé de comprendre un message dans une cacophonie générale.
 
Les affiches de campagne…
Froides et formelles, les affiches sont centrées sur le candidats qui prennent la pose sur fond neutre. Elles sont affichées par ordre de numéro des candidats, les numéros allant de 2 à 9, aucun candidat n’ayant le numéro 1.
À noter que pour une raison inconnue, l’affiche de la candidate n°8, Eva Biaudet, était absente dans certaines villes…
 
Zoom sur …
Eva Biaudet, qui, par ailleurs était la candidate d’un parti qui en France pourrait sembler pour le moins étrange. En effet, en Finlande, il existe un parti politique nommé le Parti Populaire des Suédois de Finlande. Cela s’explique par la proximité géographique des deux pays mais également par le fait que le Suédois est l’une des deux langues officielles du pays. Les Finlandais suédophones représentent ainsi 5,6 % de la population finlandaise. Le parti en question et sa candidate, Eva Biaudet, ont de fait recueilli 2,7% des voix au premier tour.
 
Focus sur un clip de campagne…
Autre phénomène qui a attiré mon attention lors de cette campagne, c’est le clip de campagne du candidat Paavo Lipponen, du Parti Social-Démocrate, qui est pour le moins inhabituel et comme on peut le constater vide de tout contenu politique ! En Anglais, cela donnerait : « Bouh ! Hey, there is nothing to be affraid of ! »

 
Les insolites de la campagne….
Lors de ces dernières élections, 3 des 8 candidats s’appellent Paavo ! On retrouve ainsi : Paavo Arhinmäki, de l’Alliance de Gauche, Paavo Lipponen, du parti Social-démocrate et Paavo Vayrinen, du Parti du Centre. Cette étrange coïncidence ne leur a pourtant pas porté chance puisque les 3 candidats ont été éliminés dès le premier tour.
 
Et le gagnant est …
Arrivent en tête 2 pro européens, le conservateur Sauli Niinisto avec 37 % des voix et l’écologiste Pekka Haavisto avec 18,8 % des voix. Ces deux candidats ont donc été présents au second tour. En troisième position nous retrouvons Paavo Väyrynen avec 17,5 %, viennent ensuite Timo Soini avec 9,4 %, Paavo Lipponen avec 7,4 %, Paavo Arhinmäki avec 5,5 %, Eva Biaudet avec 2,7 % et Sari Esseya avec 2,5 % des voix.
Le 5 février dernier, le second round à lire ici. .
 
 
Pour en savoir plus :
Le nouvel Obs : http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120122.AFP5198/presidentielle-en-finlande-deux-candidats-pro-europeens-au-second-tour.html
Source de tous les pourcentages dans l’article : http://www.electionseneurope.net/2012/01/election-presidentielle-en-finlande.html
 

Clémence Bonnin
Clémence Bonnin
Après un petit détour par un DUT métier du livre me voilà sur ma route préférée, celle de la communication politique. Passionnée de grand espace, de voyage et amoureuse du Japon, je souhaite mettre ma plume et ma créativité au service de ce blog au travers des textes et plus si affinité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *