Russie-UE : une communication en manque d’énergie ?
20 mars 2012
La maladie du pouvoir
20 mars 2012

Le véritomètre : Vive la crédibilité, Vive la France !

Imaginez un monde dans lequel les hommes politiques seraient soumis au détecteur de mensonges. Un univers parallèle où, à chaque intervention télévisée, à chaque discours, à chaque meeting, un système futuriste passerait en revue chacune des propositions, chacun des chiffres mentionnés par nos politiques. Imaginez. Que ce monde serait amusant !
Ce monde, c’est désormais le notre. Le 16 février dernier, I>TELE et OWNI (Objet Web Non Identifié, site d’information sur la culture numérique) ont mis en ligne un application web nommée : « Le Véritomètre ». La première application web de « fact checking » (vérification des faits).
Son fonctionnement est simple. Vérifier « le discours politique des six principaux candidats (François Bayrou, François Hollande, Eva Joly, Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy, Jean-Luc Mélenchon) », comme indiqué sur l’application. Le Véritomètre n’est pas « exhaustif », car précision est faite que « certaines interventions ne contiennent parfois aucune citation ne pouvant être vérifiée ».
Le site dispose d’une base de données fournie, avec les principaux thèmes développés par les différents candidats, ainsi que les chiffres provenant de sources officielles comme l’INSEE ou EUROSTAT.
Le site classe les citations en trois catégories : correct (100%), imprécis (50%), incorrect (0%). Est ensuite fait une moyenne pour chaque intervention, et une moyenne pour chacun des six candidats. Il est alors possible de suivre le classement de « crédibilité » basé sur la note moyenne de chaque candidat, remis à jour quotidiennement à 13h.
Avec cette application, au-delà de la véracité de telle ou telle proposition, il est donc possible de voir le pourcentage de vérité des interventions d’un candidat par rapport aux autres. Les différents médias, principalement la presse écrite mais aussi la télévision et internet, se chargeaient déjà, plus ou moins, de décrypter les discours et les interventions durant les campagnes et même en dehors. La principale différence de cette plate-forme c’est la quotidienneté de la mise à jour, permettant de suivre en « live » la campagne. Mais surtout, car aucun autre média n’a pu le faire avant, c’est le classement des candidats selon le critère de la crédibilité. Pas facile d’être le dernier du classement.
A l’heure de l’écriture de ce papier, Jean-Luc Mélenchon est le premier du classement avec 72,2% de crédibilité, et Marine Le Pen est dernière avec 34,6% !
Le citoyen est de plus en plus armé pour affronter les discours politiques. Ou quand les chiffres ne seront plus un écran de fumé destiné à embrouiller son auditoire, mais de vraies données utiles au débat. Mais la question est de savoir comment les politiques et leurs conseillers vont apprivoiser ce nouvel outil ? Le but futur des politiques ne sera-t-il pas d’être 100% crédibles ? Et est-ce une bonne chose ?
 

Alexandre Rabitchov
Alexandre Rabitchov
Etudiant en M2

Comments are closed.