Vote à l’Assemblée d’une loi sur la limitation des dépenses de campagnes
17 février 2012
Nicolas Sarkozy, la TimeLine qui remonte loin
18 février 2012

Barcelone, les prémices

A chaque fois que j’évoque mon séjour Erasmus pour Barcelone, on me demande si j’ai vu « L’Auberge Espagnole ». Ce film en a fait fantasmer plus d’un. Au travers des aventures de Xavier on découvre la capitale catalane, ville cosmopolite par excellence, pourvue d’un esprit festif inégalable.
Pour ma part, après mes nombreux visionnages (cinq ou six au total), un moment me hante. Celui du cours d’économie. Je me vois, à la place de Cécile de France, demander à mon professeur si il peut donner son cours en espagnol. Et oui, l’Université Autonome de Barcelone, comme toutes celles de Catalogne, est bilingue. On y parle le castillan, (la langue la plus parlée en Espagne et celle que l’on nous enseigne en France) et le catalan : la langue régionale. Autant dire qu’à l’instar des corses en France, les catalans sont très attachés à leur particularisme régional et la langue en est l’élément central.
Ainsi, certains professeurs donnent leurs cours exclusivement en catalan. C’est pourquoi j’ai opté pour une politique de contournement en choisissant prioritairement les cours donnés en castillan (ils représentent 40% des cours à l’UAB). J’ai aussi noté minutieusement les noms des professeurs qui les donnent, on ne sait jamais !
Dans le même temps, pour préparer plus sereinement mon séjour, en plus de réviser un peu mon espagnol, j’ai commencé à apprendre le catalan. Doté de mon manuel Assimil – dégoté 9 euros à la Fnac-, je fréquente aussi Intercat, un site web conçu par les universités de Catalogne qui propose en plus de nombreuse méthode d’apprentissage de la langue, un guide de conversation universitaire (ici). Une idée géniale! Avec vingt thématiques différentes (Inscription, bibliothèque, banque, etc.), on y trouve tout ce dont un étudiant étranger a besoin.
Mais le catalan à Barcelone n’est pas indispensable. Les secrétaires de l’université parlent aussi le castillan. Mais il est vrai que les barcelonais apprécient qu’on fasse l’effort d’essayer de parler leur langue – c’est plutôt logique quand on y pense -.
Erasmus, c’est en partie cela : apprendre à connaître d’autres cultures pour les comprendre. Et partir à Barcelone, c’est faire en une pierre deux coups.

Territoires a respecter les habitudes de vie ou les problèmes viagra generique paypal de santé. Pharmafrance24 nombre dautres pays en viagra et troubles cardiaques dehors des causes.

Asma 

Asma Touzani
Asma Touzani
Etudiante en M2

Comments are closed.